Hytera PD365 – Premières impressions d’un newbie – F5JRN – Georges

FTM-400D_c4fm-findingJ’écris ce petit article pour vous  donner mes premières impressions sur le mode numérique qu’est le DMR. Je viens de m’équiper depuis peu  d’un Yaesu FTM 400 (C4FM) après avoir tenté ma chance avec le D-Star qui m’a déçu tant par la qualité audio que par la complexité de programmation et d’utilisation. J’ai donc revendu mon transceiver très rapidement.

Curieux malgré tous des nouveaux modes, je me suis décidé à franchir le pas du DMR en achetant un Hytera PD 365 portatif suite à un article lu sur DMR-France.fr. Etant novice  en ce domaine J’ai  eu un peu peur d’avoir investi du QSJ sur une technologie qui m’était totalement étrangère.

Pour ce qui est de la programmation de l’Hytera PD 365, il existe un codeplug que l’on peut télécharger sur le site. Cela permet de démarrer très rapidement puis de prendre connaissance avec la programmation grâce aux drivers et logiciel CPS disponibles également dans la rubrique téléchargement. En cas de difficultés, il suffit de prendre contact avec les responsables qui offrent de bons conseils. Ceux-ci m’ont été d’une aide précieuse pour la découverte de ce petit terminal.

Mon premier QSO a été pour moi un choc au niveau de la qualité audio qui était excellente, de la HIFI avec un sentiment de présence jamais entendu ailleurs.

Aujourd’hui, nous venons de faire un essai en C4FM sur 145.550 MHz après un test en analogique. En C4FM c’était beaucoup mieux qu’en analogique ; aucun souffle ni QRM. Cependant, j’ai pu constater dès la première seconde que la voix était plate et métallique par rapport au DMR.

En DMR la voix est beaucoup plus voluptueuse, chaude et naturelle sans cet effet de numérisation qui donne une voix saccadée tel un robot en C4FM et la puissance audio du haut parleur est impressionnante. Pour moi cela me rappelle le passage de la radiodiffusion des grandes ondes en modulation d’amplitude à la bande FM pour écouter de la musique. J’exagère à peine.

J’espère que mon témoignage suscitera l’envie à d’autres OM de franchir le pas afin de se retrouver plus nombreux à s’équiper en DMR pour contribuer à son développement rapide en France. Cela nous permettrait entre autres de conserver des liens par l’intermédiaire des relais interconnectés même en étant éloigné de plusieurs centaines de kilomètres. Bien entendu, il faut multiplier le nombre des relais et une migration des relais UHF actuels qui sont plus ou moins abandonnés serait une excellente idée car rappelons-le ; ces relais fonctionnent en mode mixte (numérique / analogique) si nécessaire. Nous avons quelques années de retard et sommes trop souvent en train de nous en plaindre.

Source : F5JRN –  Georges

 

 

 

 

 

 

Partager par....Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter